femmes-scientifiques-brillantes-une

L’Histoire a retenu bon nombre de grands scientifiques ayant fait d’incroyables découvertes. Si les hommes sont plus facilement cités, beaucoup de femmes scientifiques méritent d’être reconnues pour leurs recherches et leurs travaux. Chacune dans leur domaine, elles ont participé au progrès. SooCurious dresse le portrait de ces femmes hors du commun.

 

Madeleine Brès (1842-1921) : Médecin

visu-femme-science-23Dès le plus jeune âge, Madeleine Brès, née à Bouillargues (Gard), a la vocation de devenir médecin. Quand elle débarque à Paris, Madeleine se présente devant le doyen de la faculté de Médecine de Paris (Charles Adolphe Wurtz) et lui demande si elle peut s’inscrire. Il accepte de le faire à condition qu’elle obtienne un baccalauréat de lettres et de sciences. Elle y parvient trois ans plus tard et se présente devant lui. A l’époque, il est délicat qu’une femme fasse des études, même si trois femmes étrangères ont été acceptées en médecine. Elle va devenir la première Française à obtenir son diplôme de docteur en médecine, après que sa candidature a été appuyée par l’impératrice Eugénie. Elle obtient son diplôme grâce à une thèse sur l’allaitement. Une fois docteur, elle officie comme professeur d’hygiène et travaille sur les questions de puériculture. Madeleine Brès restera à jamais un précurseur.

 

Cornelia Clapp (1849-1934) : Zoologiste

visu-femme-science-18A l’époque où a vécu Cornelia Clapp, les femmes n’avaient généralement pas leur mot à dire dans le monde professionnel et scientifique. Elle va intégrer successivement les universités de Syracuse et Chicago où elle obtiendra plusieurs doctorats (en 1889 et 1896). Spécialisée en biologie marine et dans l’étude des êtres vivants, ses recherches et travaux dans ces domaines ont marqué durablement son époque. Elle a également été reconnue comme un grand professeur d’Histoire naturelle. Elle fut considérée comme l’une des meilleures zoologistes de son temps (études sur les insectes, les grenouilles).

 

Florence Bascom (1862-1945) : Géologue

visu-femme-science-17Femme au parcours exemplaire, Florence Bascom a baigné dans un univers intellectuel dès le plus jeune âge, avec une mère suffragette et un père président d’université. Après avoir reçu plusieurs prix scientifiques à l’université du Wisconsin, la jeune femme devient la première à obtenir un doctorat à l’université Johns-Hopkins. Elle devient assistante géologue à l’U.S. Geological Survey et rédactrice associée au magazine American Geologist. Ses travaux sur les roches cristallines et l’étude de leurs origines ont fait avancer sa discipline. Florence Bascom a été ensuite la seconde femme à être élue à la Geological Society of America en 1894.

 

Annie Jump Cannon (1863-1941) : Astronome

visu-femme-science-9Annie Jump Cannon est l’une des plus célèbres astronomes américaines. Après des études en physique et astronomie au Wellesley College en 1884, cette travailleuse acharnée et surdouée s’intéresse aux étoiles. Elle devient une experte en classification des étoiles, grâce à une mémoire visuelle exceptionnelle et un sens de l’organisation aigu. Elle classera environ 5 000 étoiles par mois. Elle développe ensuite un système de classification des différents types de spectres, qui sera à la base de la classification de Harvard. L’astronome sera récompensée toute sa carrière, notamment en recevant la médaille Henry Draper remise par l’Académie nationale des Sciences.

 

Mary Agnes Chase (1869-1963) : Botaniste

visu-femme-science-7Mary Agnes Chase est une botaniste américaine reconnue pour son travail sur les herbes. Elle a fait de nombreuses recherches dans ce domaine, en Amérique du Sud notamment. Elle est considérée comme une spécialiste de l’agrostologie (étude botanique des plantes herbacées). A son époque, il était mal vu qu’une femme travaille sur ce genre de domaines. Indépendamment de ses travaux scientifiques, Mary Agnes Chase s’est battue pour le droit des femmes et le vote notamment.

 

Dr Alice Hamilton (1869-1970) : Professeur de faculté à Harvard

visu-femme-science-3

Alice Hamilton a été aussi en avance sur son temps. Après avoir obtenu son diplôme de médecine à l’université du Michigan, Alice voyage en Europe et étudie les questions de microbiologie et de pathologie. De retour aux Etats-Unis, elle poursuit ses études et s’intéresse de près aux maladies des travailleurs. Ses travaux sur la question vont avoir un impact considérable. En 1919, le docteur Hamilton devient la première femme professeur à l’école de Médecine de Harvard. Jusqu’à sa mort, elle sera victime de discrimination mais obtiendra néanmoins le respect de ses pairs.

 

Marie Curie (1869-1934) : Physicienne et chimiste

Femme d’origine polonaise et naturalisée française, Marie Curie est peut-être la scientifique la plus célèbre de l’Histoire. Connue pour avoir reçu deux prix Nobel, elle a notamment travaillé sur la radioactivité puis sur le polonium et le radium. De toutes ces femmes, Marie Curie est la plus célèbre.

 

Lillian Moller Gilbreth (1878-1972) : Docteur en psychologie

visu-femme-science-25Lillian Moller Gilbreth est une célèbre psychologue et ingénieur industriel américaine. Elle est l’une des premières femmes à avoir un doctorat en ingénierie et est une pionnière en psychologie du travail. Elle est également connue pour avoir eu 12 enfants avec son mari. Elle est d’ailleurs un personnage central des livres Treize à la douzaine et Six filles cherchent un mari.

 

Emma Perry Carr (1880-1972) : Spectroscopiste

visu-femme-science-27Emma Perry Carr est une spectroscopiste et éducatrice en chimie américaine. Tout au long de sa riche carrière, cette scientifique s’est intéressée aux organes microscopiques, comme les champignons. Elle a débuté sa carrière d’enseignement en chimie au Mount Holyoke College. Elle est devenue doyenne de ce département en 1913. Pour ses recherches, Emma Perry Carr a reçu la médaille Garvan-Olin en 1937. Vingt ans plus tard, elle a reçu le prix James Flack Norris pour son travail en enseignement de la chimie.

 

Margaret Harwood (1885-1979) : Astronome

visu-femme-science-13Margaret Harwood a été une astronome américaine. Après avoir étudié à l’Observatoire d’Harvard, elle a enseigné dans plusieurs écoles privées. Elle a ensuite été acceptée à l’Observatoire Maria Mitchell de Nantucket (Massachusetts). Elle sera d’ailleurs la première femme à le diriger en 1916. Elle est principalement connue pour ses travaux en photométrie et sa découverte de l’astéroïde 886 Washingtonia. Enfin, Margaret a été la première femme à pouvoir accéder au plus grand Observatoire de l’époque, celui de Mount Wilson.

 

Libbie Henrietta Hyman (1888-1969) : Zoologiste

visu-femme-science-24

Libbie Henrietta Hyman est une zoologiste américaine, célèbre pour son traité en plusieurs volumes intitulé Les Invertébrés. Sa carrière scientifique est remplie de succès et de publications diverses. Libbie a été curieuse de tous les domaines scientifiques, de la chimie à l’anatomie comparée en passant par la botanique. Les travaux de cette zoologiste ont marqué durablement sa discipline. Elle a aussi reçu plusieurs médailles d’or de la part de la Linnean Society de Londres et du Muséum américain d’histoire naturelle.

 

Roger Arliner Young (1889-1964) : Zoologiste et biologiste

visu-femme-science-28Roger Arliner Young a été une zoologiste et biologiste américaine. Elle est de fait la première femme afro-américaine à recevoir un doctorat en zoologie. Durant sa longue carrière, la jeune femme a étudié les radiations, le paramécium, l’hydratation et la déshydratation des cellules vivantes. Ses recherches ont énormément fait avancer la science.

 

Dr Martha Euphemia Lofton Haynes (1890-1980) : Professeur de mathématiques

visu-femme-science-35Martha Haynes (ou Euphemia Haynes) a été une mathématicienne de renom et également professeur. Elle reste de fait la première femme afro-américaine à obtenir un doctorat en mathématiques. Euphemia a surtout été reconnue pour sa qualité d’enseignante et ses talents de pédagogue. Elle s’est aussi beaucoup impliquée dans les activités de sa communauté. Sa carrière d’enseignante a été longue de 47 ans.

 

Matilda Moldenhauer Brooks (1888-1981) : Botaniste

visu-femme-science-6Matilda Moldenhauer Brooks a été une biologiste et botaniste importante au 20e siècle. Après avoir obtenu un doctorat à Harvard, elle a fait de nombreuses recherches avec son mari Sumner Cushing Brooks. Dans les années 30, elle a découvert que le bleu de méthylène pouvait être un antidote au monoxyde de carbone et à un empoisonnement au cyanure.

 

Marie Agnes Hinrichs (1892- ?) : Zoologiste

visu-femme-science-34Marie Agnes Hinrichs a reçu un doctorat en zoologie de l’université de Chicago en 1923. Après plusieurs années d’enseignement à Chicago puis dans l’Illinois, elle a fait des recherches sur les effets de la radiation sur la matière vivante, plus spécialement sur les embryons en développement.

 

Roxana Judkins Stinchfield Ferris (1895-1978) : Botaniste

visu-femme-science-21Roxana Ferris (surnommée “Roxy”) a étudié la botanique à l’université Stanford. La botaniste est surtout connue pour sa publication illustrée (devenue un classique) intitulée Flore des Etats du Pacifique. Elle a collecté pour cela plus de 14 000 espèces botaniques.

 

Florence Barbara Seibert (1897-1991) : Biochimiste

visu-femme-science-8Florence Barbara Seibert a été une biochimiste américaine accomplie. En plus d’avoir développé un test pour la tuberculose, elle est parvenue à identifier la tuberculine comme un agent actif et à l’isoler sous sa forme la plus pure, afin de l’utiliser pour des tests contre la tuberculose. Elle a obtenu la médaille Garvan-Olin en 1942 et fait partie du National Women’s Hall of Fame.

 

Mildred Adams Fenton (1899-1995) : Paléontologue et géologue

visu-femme-science-15Mildred Adams Fenton a travaillé avec son mari sur la paléontologie et la géologie à l’université d’Iowa pendant de nombreuses années. Elle est l’auteure d’une douzaine de livres sur la science, qui découlent de toutes ses années de recherches.

 

Elizabeth Hattie Alexander (1901-1968) : Pédiatre et microbiologiste

visu-femme-science-36Elizabeth Hattie Alexander a été une chercheuse en médecine américaine au début du 20e siècle. Elle est surtout reconnue pour son travail sur la résistance aux antibiotiques. Hattie a également développé le premier traitement contre la bactérie Haemophilus influenzae. Pour ses découvertes, la chercheuse a reçu plusieurs prix, dont le E. Mead Johnson Award décerné par la Société de recherche pédiatrique en 1942. En 1956, elle a reçu un autre prix, le Elizabeth Blackwell Award. Elle restera à jamais la première femme élue présidente de la Société de recherche pédiatrique.

 

Margaret Mead (1901-1978) : Anthropologue

visu-femme-science-31C’est peut-être l’une des femmes scientifiques les plus reconnues de l’Histoire. Margaret Mead a marqué son époque grâce à ses recherches sur l’anthropologie culturelle. Ses travaux sur le sexe dans le Pacifique Sud et l’Asie du Sud-Est ont clairement eu un impact sur la révolution sexuelle. Ses écrits ont été bien entendu sujets à controverse, mais ils sont aujourd’hui vus comme une référence. Margaret Mead a reçu à titre posthume la médaille présidentielle de la Liberté en 1979.

 

Ruby Hirose (1904-1960) : Chimiste

visu-femme-science-16D’origine japonaise et naturalisée américaine, Ruby Hirose était une biochimiste et bactériologiste. Elle a notamment travaillé sur les vaccins contre la poliomyélite (maladie infantile qui provoque des paralysies). Ses recherches ont énormément apporté à ce domaine. En 1940, elle faisait d’ailleurs partie des dix femmes à être reconnues par l’American Chemical Society.

 

Regina Flannery Herzfeld (1904-2004) : Anthropologue

visu-femme-science-33Regina Flannery Herzfeld a été l’une des premières femmes anthropologues aux États-Unis. Elle a effectué de nombreuses recherches sur des tribus indiennes où elle a étudié les rites concernant les filles adolescentes. Elle a même été adoptée par la tribu “Gros Ventre”. Sur la fin de sa vie, Regina était professeur émérite et a continué de publier des articles. Elle est morte à l’âge canonique de cent ans.

 

Bertha Parker Pallan Cody (1907-1978) : Archéologue

visu-femme-science-1Bertha Pallan (née Parker) est connue pour avoir été la première archéologue d’origine indienne (d’Amérique). Son père était également un éminent archéologue (président de la Société d’archéologie américaine). Enfant, elle a souvent assisté son père dans ses fouilles, ce qui lui a donné envie de suivre cette voie. Bertha a fait de nombreuses fouilles, notamment sur le site de Gypsum Cave, considéré comme le plus vieux lieu où l’on a découvert des fossiles humains aux États-Unis.

 

Mary Knight Dunlap (1910-1992) : Vétérinaire

visu-femme-science-29Mary Knight Dunlap n’est rien de moins que la fondatrice de l’Association des femmes vétérinaires en 1947. Après des études de vétérinaire dans le Colorado, la jeune femme a publié de nombreux articles sur sa profession. La fondation de cette association est l’œuvre de sa vie. Plus tard, Mary a travaillé pour le département de toxicologie de l’université de Californie.

 

Chien-Shiung Wu (1912-1997) : Physicienne

visu-femme-science-19D’origine chinoise, Chien-Shung Wu était une physicienne spécialisée dans la physique nucléaire. Elle a notamment travaillé sur le projet Manhattan (enrichissement de l’uranium) et sur bien d’autres études expérimentales liées à la radioactivité. Elle fut la première femme présidente de la Société de physique américaine.

 

Roxie Collie Laybourne (1912-2003) : Ornithologue

visu-femme-science-26Roxie Collie Laybourne était une ornithologue américaine qui a travaillé à l’étude et la reconnaissance des oiseaux. Elle a imaginé une technique de reconnaissance ingénieuse à partir de restes d’oiseaux morts, ayant servi ensuite à prévenir des crashs d’avions.

 

Mary Blade (1913-1994) : Ingénieur

visu-femme-science-22Mary Blade était un ingénieur, la seule femme à travailler et à enseigner à la Cooper Union d’ingénierie. L’Américaine fut également une alpiniste émérite, avide de sensations fortes. En 1980, Mary Blade a été récompensée pour sa contribution à la formation d’ingénieurs.

 

Mildred Catherine Rebstock (1919-2011) : Chimiste

visu-femme-science-11Mildred Catherine Rebstock était une chimiste américaine. Elle est la première personne à avoir synthétisé la chloromycétine (un antibiotique). Ce remède a été ensuite utilisé pour combattre la fièvre typhoïde et la fièvre de Rocky Mountain.

 

Mary Sherman Morgan (1921-2004) : Ingénieur

visu-femme-science-2Mary Morgan ne fut rien de moins qu’un génie des sciences. Elle a fortement contribué à l’avancée scientifique au niveau spatial. Spécialisée dans le domaine des fusées, Mary a inventé le carburant liquide Hydine en 1957. Ce dernier a servi à alimenter la fusée américaine Jupiter C.

 

Mary Alice McWhinnie (1922-1980) : Biologiste

visu-femme-science-14Mary Alice McWhinnie fait partie des références sur le krill, ces petites crevettes des eaux froides. Cette biologiste américaine a enseigné à l’université DePaul. Elle a surtout été la première femme à mener une expédition en Antarctique et à être responsable d’une station de recherches.

 

Yvonne Choquet-Bruhat (1923- ) : Mathématicienne et physicienne

visu-femme-science-10Professeur à la faculté des Sciences et surtout première femme à être élue à l’Académie des sciences française, Yvonne Choquet-Bruhat est une mathématicienne et physicienne émérite. Elle a publié plus de 200 articles et certains de ses travaux sont utilisés dans les détecteurs d’ondes gravitationnelles que sont Virgo et LIGO. Elle a également été faite grand-croix de la Légion d’honneur en 2015.

 

Vera Rubin (1928- ) : Astronome

visu-femme-science-5Vera Rubin est une astronome américaine célèbre pour ses travaux sur les galaxies spirales et la rotation des étoiles ainsi que sur la matière noire. Elle a été récompensée par de nombreuses médailles et autres prix. En outre, elle a collaboré sur plus de cent publications.

 

Elizabeth Roemer (1929- ) : Astronome

visu-femme-science-30Elizabeth Roemer est une astronome américaine à qui l’on doit la découverte de deux astéroïdes. Elle est devenue plus tard professeur émérite à l’université d’Arizona.

 

Joyce Jacobson Kaufman (1929- ) : Chimiste

visu-femme-science-32Joyce Jacobson Kaufman est une chimiste qui a introduit le concept de “topologie conformationnelle”. Plus curieux encore, elle a eu la chance d’étudier avec un statut spécial à l’université Johns-Hopkins, ce qui était interdit jusqu’en 1970. Au fil de sa carrière, Joyce a reçu bon nombre de prix et de récompenses.

 

Melba Roy Mouton (? -1990) : Mathématicienne

visu-femme-science-4Melba Roy Mouton était une mathématicienne brillante, diplômée d’Harvard. Grâce à une formation poussée et à un talent rare, la jeune femme a été à la tête d’un groupe de mathématiciens à la NASA, surnommés les “ordinateurs” pour la complexité de leurs calculs et équations.

 

Catherine Bréchignac (1946- ) : Physicienne

visu-femme-science-12Catherine Bréchignac est une physicienne française qui a été présidente du CNRS de 2006 à 2010 et qui est membre de l’Académie des Sciences depuis 2005. La Française est spécialisée dans la physique atomique, notamment de physique nucléaire. Elle s’est intéressée aux agrégats d’atome (proches des nanoparticules) et a participé à plus de 120 articles scientifiques.

Si toutes ces femmes ne sont pas connues, elles ont pourtant marqué chacune dans leur domaine le monde scientifique. Tantôt par des études, tantôt par des publications ou des découvertes, ces scientifiques exceptionnelles ont participé au progrès de leur science. Un devoir de mémoire s’impose, pour que leurs travaux ne tombent jamais dans l’oubli. Pourtant, beaucoup de femmes scientifiques sont tombées dans l’oubli, comme cet article le montre.